• Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Glasgow

> Visiter Glasgow et ses quartiers ouest : Partick, Finnieston, Hillhead, Woodland, Hyndland

C’est la zone de la ville où je lutte malgré moi contre cette envie de passer mes journées à lire et boire des cafés latte. Car honnêtement, le West End vous supplie de le faire à chaque pas.

Un peu de contexte

C’est dans cette partie de la ville que les étudiants et gens de passage se mêlent aux résidents les plus aisés. Partick, Finnieston ou la Great Western Road sont très branchées et comptent nombre de restaurants et boutiques. Le quartier Hillhead est très international en raison de sa proximité avec l’Université de Glasgow. De son côté, Hyndland est plus résidentiel mais ne manque pas d’en mettre plein les yeux.

L’ouest de Glasgow s’est particulièrement développé à partir du 19ème siècle et s’est étendu jusqu’à incorporer les bourgs voisins comme ce fut le cas de Partick. Les élites de la ville s’y installent en faisant construire de somptueuses demeures loin des bidonvilles du centre ville et de l‘est de Glasgow. L’équation était simple : en s’installant à l’ouest, les vents marins venus de l’Atlantique éloignaient les odeurs des industries situées à l’est, permettant aux habitants de vivre et de travailler dans des conditions bien meilleures. Aujourd’hui encore, la distinction entre l’est et l’ouest de la ville reste marquée en termes de niveau de vie.

Le quartier ouest conserve également de nombreux tenements, des immeubles d’habitations construits à l’époque victorienne. Ces bâtiments de couleur sable ou rouge servaient surtout à loger les familles de travailleurs alentours. La zone la plus proche de la rivière Clyde a complètement changé d’allure avec le temps. Autrefois animés par une intense activité portuaire, les docks sont désormais métamorphosés en vastes parkings desservant salles de spectacles et d’expositions.

Hillhead & la Great Western Road

En longeant Great Western Road et Byres Road, profitez d’une plongée immédiate dans la dolce vita avec les nombreux cafés, pubs, librairies et boutiques de vêtements vintages.

Au croisement des deux rues se trouvent le pub Òran Mór et le Botanic Garden. Construite en 1862, Òran Mór est une ancienne église paroissiale reconvertie en pub depuis 2004. Elle est parfois pré-nommée “la chapelle Sixtine de Glasgow” en raison de son magnifique plafond peint par Alasdair Gray. Cet artiste local est apprécié pour ses écrits et illustrations.

Le Botanic Garden est clairement un des plus beaux parcs de la ville. C’est aussi le lieu idéal pour se réfugier de la pluie avec ses deux serres où il fait bon déambuler. L’entrée dans le Kibble Palace et le Conservatory est gratuite et permet de découvrir les collections de plantes venues du monde entier. Ce magnifique jardin est installé à son emplacement actuel en 1842, après avoir été situé plus près du centre-ville à partir de 1817. À l’origine, il servait de lieu d’étude pour les étudiants en botanique et en médecine de l’Université.

Visiter Glasgow, c’est aussi expérimenter ses drumlins, ces collines formées par les vestiges d’anciens glaciers. Montez les collines de Hillhead puis explorez Hyndland pour admirer les magnifiques demeures des populations aisées de la ville. Vous en retrouverez plus encore le long de la Great Western Road où les terraces se succèdent. Y passer de nuit et apercevoir les intérieurs somptueux fait toujours son petit effet !

Les fans d’Outlander seront heureux de visiter Dowanhill. Le quartier a effet servi de lieu de tournage pour le Boston des années 60. On y découvre un panorama composé de vues lointaines sur la ville et d’alignements de maisons rougeâtres ornées de vitraux.

Les charmantes “lanes” de Glasgow

Promenez vous dans les allées pavées à l’arrière des rues principales : Ashton Lane, Hidden Lane, Creswell Lane et Ruthven Lane. Ces petites rues pavées regorgent de boutiques artisanales, restaurants, cafés et pubs branchés.

À l’origine, ces ruelles servaient de garages, espaces de stockage, étables ou même comme dépendances de fermes. Elles sont depuis réaménagées tout en conservant leur caractère atypique et intemporel.

Si Ashton Lane est renommée pour ses pubs et restaurants tels Ubiquitous Chip ou Ashoka, vous y trouverez aussi un cinéma ultra cozy, le Grosvenor Picture Theatre). Hidden Lane quant à elle, est connue pour son salon de thé et ses boutiques d’artisanats. À Creswell Lane, vous trouverez de la cuisine latine mais des boutiques de créateurs se nichent aussi dans une arcade. Enfin Ruthven Lane vous offrira des restaurants encore et toujours mais surtout de boutiques d’antiquités et vêtements vintages.

L’Université et le Kelvingrove Park & Museum

L’université de Glasgow et ses environs me donne à chaque fois l’irrépressible envie de relancer mes études (envie vite coupée par les conditions d’accès). À sa création en 1451, l’université s’appelait le Old College et se situait à côté de la Cathédrale St Mungo. Il s’agit de la quatrième plus ancienne université du Royaume-Uni, après Oxford (1096), Cambridge (1209) et St Andrews (1410).

Elle est déplacée en 1870 dans le West End et reconstruite dans un style appelé Gothic Revival. C’est le même architecte ayant dessiné l’hôtel de la gare St Pancras à Londres (Gilbert Scott). Le campus de l’université a servi de cadre à certaines scènes de la série Outlander et évoque inévitablement l’atmosphère du château de Poudlard dans la saga Harry Potter.

Ouvert en 1807, le Hunterian Museum est le plus vieux musée public d’Écosse et offre des collections scientifiques. Préparez-vous à tomber sur des modèles anatomiques plus que réalistes ainsi que toutes sortes de choses conservées dans des bocaux…

Juste en face, la Hunterian Art Gallery propose une expérience artistique tout aussi riche. Vous y découvrirez une collection diversifiée d’œuvres d’art, ainsi qu’une réplique de la maison du célèbre couple d’artistes, Margaret Macdonald et Charles Rennie Mackintosh. Ces deux prodiges ont en effet vécu non loin du musée, à Lilybank Terrace, et créé un intérieur artistique emblématique de leur style. Bien que la maison originale ait disparu, sa reconstitution fidèle est désormais accessible aux visiteurs de la Hunterian Art Gallery.

Explorez ensuite le Kelvingrove Park pour tomber en panade devant la beauté du Kelvingrove Museum and Art Gallery. C’est un musée très éclectique : vous y trouverez aussi bien de l’art européen que des collections sur le patrimoine culturel et historique écossais ou sur les sciences naturelles. Ne manquez pas le récital d’orgue proposé quotidiennement à 13h (sauf le dimanche, 15h). Écouter raisonner les mélodies d’Adèle dans un si beau cadre ne laisse pas de marbre.

Finnieston & les alentours de la River Clyde

En poussant jusqu’en haut de la colline du parc, vous découvrirez Park Circus et ses superbes bâtisses bourgeoises construites vers 1857. C’est ici que se trouvent les bureaux de l’Alliance Française de Glasgow. Descendez ensuite vers Finnieston où deux bâtiments majeurs se distinguent par leurs dômes. La Mitchell Library, la plus grande bibliothèque de Glasgow possède, un dôme couleur verdigris tandis que le Gurdwara, lieu de recueillement Sikh, nous éblouit de son dôme doré.

Au bord de la rivière Clyde, au sud-ouest de Finnieston se trouve la Clydeside Distillery proposant des visites guidées sur le whisky. Non loin, je vous encourage à faire un tour au Riverside Museum, un musée consacré aux transports avec une reconstitution de rue commerçante des 19-20ème siècles et des locomotives et tramways que l’on peut visiter !

Juste en face du musée, le Tall Ship est un ancien navire ouvert à la visite, et l’accès est gratuit. J’ai beaucoup apprécié me promener à l’intérieur, et me plonger dans la vie quotidienne à bord d’un bateau. Le Tall Ship accueille régulièrement des concerts et des événements divers, et propose également une boutique et un café pour les visiteurs

Cette partie de la ville a joué un rôle central dans la construction de navires, sur lesquels on chargeait également des locomotives produites localement. Cette activité était rendue possible grâce à l’utilisation d’imposantes grues, dont l’une est encore visible aujourd’hui : la Finnieston Crane.

Pour terminer, Partick est la plus ancienne partie du West End, autrefois un bourg, aujourd’hui cntré autour de la longue Dumbarton Road. Vous y trouverez de nombreux restaurants et charity shops. Vous serez certainement surpris par le nombre de restaurants et boutiques asiatiques se mêlant aux pubs traditionnels. Ceci s’explique la proximité de l’Université et de ses étudiants internationaux. Profitez-en pour tester les Bubble Tea, ces boissons aux milles saveurs contenant des perles de tapioca !

Bonnes adresses

🍴 Où manger : Koko House et Broken Clock pour des pauses sucrées. Pour des cafés : Ottoman House ou Offshore et By Chance pour un Bubble Tea. Pour des pauses salées sur le pouce Banh Mi & Tea, Pieces ou MacTassos. Côté restaurants : Five March, Mezze, Ox & Finch. Pour un pub avec de la live music : Ben Nevis, Dram, le Curler Rest ou Aragon.

🛍️ Boutiques sympas : les Lanes cités précédemment en sont remplies, des souvenirs en provenance d’artisans locaux font sens plus que jamais dans ces temps d’inflation ! Mais aussi Gallus Alice ou Kelvin Apothecary. Côté budget, les friperies de Dumbarton Road sont souvent moins chères que celles de Great Western Road. Un bon bouquiniste : Caledonia Books !

🌳 Des coins de verdure : Le Botanic Garden avec ses serres et son arboretum. Le Kelvingrove Park et sa continuité (Kelvin Way) le long de la rivière Kelvin. Victoria Park et les arbres fossilisés du Fossil Grove plus à l’ouest.

J’espère que cet article vous a convaincu de visiter Glasgow et son quartier Ouest. Si vous avez envie d’une personne qui connaît bien la ville et son histoire pour vous accompagner dans votre découverte, je vous encourage à réserver votre visite guidée ici.

Cette publication a un commentaire

Laisser un commentaire